De nouveaux arrivants qui apprennent le français à la FEP découvrent les cultures autochtones grâce à une enseignante engagée

Nouveauté depuis l’année passée, un accent important est mis sur les cultures autochtones dans l’atelier du cours de niveau 5 de « langues, communication et culture intensif ». Saluons l’initiative d’Isa Lemire-Claudé qui vise depuis quelques sessions à mettre ces cultures au premier plan.

Diplômée d’anthropologie, Isa Lemire-Claudé anime de nombreux ateliers thématiques en français sur les cultures autochtones durant les ateliers de niveau 5 « langues, communication et culture intensif ».  Elle répond ainsi à la recrudescence actuelle de l’intérêt envers l’histoire des Premières Nations, des Métis et des Inuits. Ses étudiants détiennent un bon bagage culturel sur la culture québécoise et canadienne, et avec elle, ils l’enrichissent de nouveaux aspects concernant les cultures autochtones.

S’il existe du matériel didactique sur les cultures autochtones adapté à divers contextes scolaires et académiques, seule une très faible quantité est destinée aux apprenants adultes du français langue seconde. Cela laisse à Isa Lemire-Claudé un immense champ de manœuvre et elle peut faire preuve d’une grande créativité pour explorer ce domaine en pleine ébullition.

Pour ses ateliers, Isa Lemire-Claudé a ainsi utilisé des coupures de journaux, de récentes vidéos du Wapikoni mobile (un studio ambulant de création audiovisuelle et musicale pour les jeunes autochtones) et a même mis en contact ses étudiants avec la chroniqueuse de Radio-Canada, Mélissa Mollen-Dupuis, militante innue et co-fondatrice du Mouvement Idle No More. Dans un français impeccable, ils ont interrogé cette militante innue sur de multiples sujets concernant les cultures autochtones. Leurs questions et les réponses tout en nuances de Mélissa Mollen-Dupuis sont à retrouver sur Radio Canada dans les chroniques 18 à 25